L'avenir de Swapfiets

Apprends-en davantage sur notre projet de gamme de produits entièrement circulaire pour 2025

Swapfiets Circularity GIF_v1_blog_1200X528.gif
  • gif

Notre mission est de rendre nos villes plus vivables. L'une des façons d'y parvenir est de mettre en avant notre promesse d'une gamme de produits entièrement circulaire à 2025. Ce que tu ne sais peut-être pas, c'est comment y arriver. Rentrons dans le vif du sujet.

Premièrement, soyons réalistes.

Un objectif sans stratégie c'est juste un rêve. Nous avons donc élaboré une feuille de route avec des étapes précises pour atteindre notre but, un pneu avant bleu à la fois. Pour être honnête, parvenir à un circuit fermé d'approvisonnement n'est ni simple ni rapide. Ça ne veut pas dire que l'on ne va pas atteindre notre objectif, mais nous devons faire face à la réalité.

Prenons l'exemple de notre populaire Deluxe 7. Nous avons demandé à Partners for Innovation, des consultants indépendants, de réaliser un « check de circularité » du vélo pour évaluer son impact environnemental. Sa circularité est de 88 %. Cela peut sembler bien à certains. Mais pour nous, ce n'est pas suffisant. Nous en voulons plus.

Analysons. Un vélo avec un résultat de circularité de 88 % signifie qu'il y a encore 12 % à améliorer. À ça, deux raisons principales.

1. Les nouveaux matériaux : Arrêter d'utiliser de nouveaux matériaux pour la fabrication n'est pas possible. Nous utilisons par exemple du caoutchouc et du métal. L'acquisition de ces derniers a un impact écologique lié aux émissions qu'entraînent leur extraction, sans compter que ce ne sont pas des matériaux réutilisés. Cette seule raison fait que 9 % du vélo n'est pas circulaire.

2. Les déchets résiduels : Les 3 % restants sont dus aux déchets résiduels. Vous pensez qu'ils devraient être recyclés, nous aussi. Malheureusement, certains éléments de nos vélos ne peuvent pas - encore - être recyclés. Par exemple, même si nos selles sont conçues simplement, elles se constituent de nombreuses couches collées ensemble, difficiles à séparer, et donc à recycler. Si vous avez une solution à ce problème, faites-nous signe !

L'apport des partenaires de recyclage

Pour nous attaquer à ce problème, nous recourons à des personnes qualifiées ainsi qu'à une conception et une technologie intelligentes. Cette année, nous avons établi des partenariats avec des fabricants de pneus pour leur envoyer les pneus usés ou inutilisés à recycler. Nous avons aussi commencé à broyer les chambres à air inutilisées en granulé qui servent à la fabrication de nouveaux objets, tels que des tapis de sol. Ainsi, rien qu'en 2020, nous avons évité à 19 000 chambres à air, 15 000 poignées et 16 000 pneus de finir dans des décharges belges ou néerlandaises. Au total, cela représente 15 tonnes de caoutchouc qui ne seront pas brûlées et n'émettront ni toxine ni gaz à effet de serre. Une petite avancée mais qui va dans la bonne direction.

Nous étudions également les possibilités offertes par les matériaux biosourcés pour notre fabrication. Accédez au discours de l'un de nos fondateurs, Richard Burger, à la Conférence nationale sur l'économie circulaire aux Pays-Bas (février 2021).

Impliquer nos membres

Alors que Swapfiets continue son développement et arrive dans de nouvelles villes dans le monde, l'une de nos forces est d'avoir nos membres qui pédalent à nos côtés. Si leur Swapfiets tombe en panne, nous le réparons sur place ou l'échangeons, ce qui fait qu'aucun vélo ne finit à la casse.

Nous nous assurons que chaque produit puisse être facilement réparé puis avoir une nouvelle vie avec un autre membre de la communauté Swapfiets, réduisant ainsi les déchets inutiles et améliorant le cycle de vie de l'ensemble de notre offre. Parce que nous pensons que la seule façon de parvenir à une circularité totale est de le faire ensemble.

Alors fais gaffe 2025. Nous arrivons.

À propos

Swapfiets est la première entreprise au monde de "vélo en tant que service". Fondée en 2014 aux Pays-Bas, elle s'est rapidement développée pour devenir l'un des principaux fournisseurs de micro mobilité en Europe, avec un total de plus de 220 000 membres aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique, au Danemark, en France, en Italie et au Royaume-Uni début 2021. Au printemps 2021, Swapfiets sera présent en Barcelone (Espagne), en Vienne (Autriche) et dans les villes de Lyon, Nantes, Strasbourg et Toulouse en France.
Le concept de Swapfiets est assez simple : pour un abonnement mensuel, les membres de Swapfiets reçoivent un vélo ou une solution de mobilité électrique entièrement fonctionnelle pour leur propre usage. En cas de besoin, un service de réparation est disponible dans les 48 heures pour réparer ou échanger directement le deux-roues sans frais supplémentaires.

Relations presse

Autres thèmes